viens t'amuser avec nous!

Nouveau

Life is about living

Je pensais avoir plein de choses à raconter au sujet de mes débuts comme mère…

Je me disais que rien ne vaut une bonne histoire de pet pour faire rire le peuple et des pets il y en a à la pelletée dans l’intestin d’un nouveau né. Mais mes histoires de pets ne sont pas si drôles que ça. Sauf peut-être le fait qu’Étienne attend toujours d’être dans les bras de la visite pour vider ses entrailles. On dirait qu’il est capable de retenir le méchant aussi longtemps qu’il le faut pour pouvoir offrir le spectacle de ses abondantes déjections au plus grand nombre. S’il faut attendre 2-3 jours avant de pouvoir se soulager, soit! L’effort en vaut la chandelle. Un showman ne recule devant rien pour épater la galerie.

J’ai eu beaucoup de difficultés avec l’allaitement depuis le début, pour toutes sortes de raisons. Malgré toute ma volonté et l’énergie que j’ai investie, mon sein droit à fini par abdiquer sans autre forme de procès. Il a décidé de faire cavalier seul et a pris la voie de la paresse . Le gauche perdait aussi le moral tranquillement et comme tous les deux me communiquaient leur insatisfaction sous la forme d’une douleur de moins en moins tolérable, et comme Étienne avait déclaré haut et fort « fontaine je ne boirai pas de ton eau!! » dès ses premiers jours malgré le fait qu’il ne faille jamais dire « jamais », j’ai dit, en érudite que je suis: « Fuck that shit ». De toute évidence je n’avançais pas vers le succès et même ma conseillère en allaitement se grattait un peu la tête devant la complexité de mes problèmes. Mais même lorsque le choix de cesser l’allaitement devient une évidence, une mère trouve ça tough d’accepter de donner du commercial à son bébé plutôt que le bon vieux nectar maternel boosté que tous les bébés avant lui ont bu depuis la nuit des temps… et elle se sent un peu coupable. Alors elle achète la formule la plus cher qu’elle peut trouver en se disant qu’il y a peut-être 2-3 bonnes affaires de plus dans celle là que dans les autres.

Ça fait 5 jours que j’ai abandonné l’allaitement (qui consistait dans mon cas à tirer mon lait avec une pompe parce que mon p’tit ange refusait catégoriquement le sein), et je retrouve enfin la joie de vivre. Tirer le lait 8-10 fois par jour, donner le biberon 8 fois par jour, fabriquer de la formule (en poudre) parce qu’on produit trop peu de lait pour les besoins de bébé, tout en continuant d’essayer de convaincre bébé que s’il buvait au sein ça faciliterait la vie de tout le monde, ça use son homme… t’as même pu le temps d’aller faire ta crotte quotidienne, c’est pour dire…

Maintenant libéré de ce fardeau, la maternité me semble être une vraie partie de plaisir!! Bon l’organisation reste un défi parce qu’un bébé c’est prenant… et des fois t’aimerais pouvoir te vider la tête et juste profiter de la journée sans penser à rien mais c’est pu possible. Mais… mais tout le monde me disait que les 3 premiers mois étaient super durs et finalement c’est quand même moins dur que je pensais. .. Quand je ne suis pas en train de m’inquiéter… parce que c’est vrai que j’ai encore des moments où je m’inquiète qu’il ait une maladie ou qu’il arrête de respirer. Comme toute bonne hypochondriaque qui se respecte. Donc petit message à mes amis qui vont bientôt avoir un bébé: ne craignez rien, on s’habitue! Et ça vaut tellement la peine 🙂 .

Des nouvelles d’Étienne : il est fort comme un bœuf, capable de tenir sa tête tout seul durant d’interminables secondes. Il dort bien la nuit entre le boires et depuis 2 jours ils dort beaucoup le jour aussi, mais ça, ça change tout le temps, des fois il ne dort presque pas le jour et il me fait courir partout pour le satisfaire.

En terminant, mention spéciale à Kat qui a gardé Étienne pendant que j’étais chez le dentiste et elle a dû manquer un cours à l’université pour ça!! Wow, avez-vous beaucoup d’amis comme ça vous? Kat, you da best…

Voilà voilà. Je vais continuer à vous tenir au courant malgré l’absence d’anecdotes crousti dans ma vie.

Tourlou chez vous!

P.S.: y fait dont ben beau! J’ai écrit ces lignes sur le balcon pendant que bébé faisait la sieste bien baigné dans les rayons meurtriers du soleil. Pas vrai il est à l’ombre, calmez-vous le bleuet (comme substitut au mot pompon qui me déplaît pour une raison obscure).

 

Voici une photo d’une photo de Stéphane Angers, conseiller hypothécaire. Et accessoirement, admirez les 4 membres parfaitement formés de mon bébé d’amour.

 

52694688636__4E4D6DC7-9C89-4277-8445-19289FF5DA6A.JPG

Publicités

Avoir des couilles tout le tour de la tête

 

Salut les tourtereaux. Je devrais être en train de faire une sieste mais comme je suis absolument incapable de dormir le jour à moins d’avoir 4h de libres pour récolter 15 minutes de sommeil, j’ai décidé de ressusciter le blog pour une nème fois à la place. Je joue à Jésus.

Je sais que mon blog a l’air de n’importe quoi, mais ya quand même un peu de réflexion derrière mes textes et j’ai un fichier sur mon ordi dans lequel j’écris des anecdotes, des p’tits gags pis des phrases coquines en préparation pour mes futurs articles. Dans ce fichiers, il s’accumule depuis 9 mois beaucoup de petits bouts de textes que j’aurais voulu publier, mais dont je n’ai jamais accouché finalement. Ça parle essentiellement de ma grossesse. Oui oui!! J’ai fait un bébé, yé sorti de mes entrailles le 3 août dernier, date d’anniversaire de ma défunte mère, Dieu ait son âme. C’est quand même plutôt cool que mon bébé naisse à la fête de ma mère!

Et ce bébé de deux semaines et demi, je l’adore. Il s’appelle Étienne et il est plus cute que vos bébés, chers lecteurs, il est plus cute que tous les autres bébés de la planète. Mais… mais oui il y a souvent un mais…. Mais il est dur à décoder des fois, et aussi il m’empêche de dormir parce que j’ai toujours peur qu’il soit en train de « mourir subitement du nourrisson » ou qu’il ait faim ou froid ou qu’il soit en train de manifester les symptômes d’une maladie. Et je ne sais pas si vous avez remarqué, mais les épreuves de ma vie m’ont toujours beaucoup inspirée à venir écrire dans mon journal intime publique. Et le manque de sommeil et l’apprentissage de la maternité sont une épreuve… une super belle épreuve pleine d’émerveillements et d’étoiles dans les yeux, mais une tabarouette d’épreuve pareil.

Donc, avec cette petite mise en contexte, j’annonce la résurrection officielle du blog. Comme je n’ai jamais beaucoup de temps ces jours ci, mes articles seront probablement courts, mais je pourrai venir me plaindre rapido entre deux changements de couches. Me plaindre ou juste raconter des affaires, comme mon accouchement à l’hôpital st-luc qui était merveilleux, mon Dieu les infirmières sont dont fines, ça donne quasiment le goût d’être infirmière. Je me souviens de leurs noms, Marily qui m’a acceuillie vers 15h avec son attitude vraiment chill, Geneviève qui a pris le relais à 16h qui était sweet sweet comme du sucre, et Hélène qui m’a fait sortir mon bébé à 5h AM en me disant «  pousse pousse pousse allez allez pousse c’est beau c’est ça pousse tu l’as oui comme ça ». Avant de m’accoucher, Hélène m’a demandé comment j’allais appeler mon bébé, j’y ai dit qu’on hésitait entre Étienne et Prostaglandines. Que Prostaglandines c’était beau, mais le surnom « prostate » me refroidissait un peu. Au début elle a rit et après elle s’est demandé si c’était vraiment une joke… on sait jamais…

Ya plein de monde qui accouche ces temps-ci! Si vous êtes de ceux-là, n’hésitez pas à raconter vos histoires dans les commentaires ici sur le blog, j’aimerais ça savoir ce que vous vivez avec vos poupons.

Pour conclure, je veux réaffirmer mon amour inconditionnel pour Xavier Dolan et Katherine Levac. Je vous invite à lire le blog de Kat Levac sur le site « les populaires », ses articles se trouvent dans les archives parce qu’elle n’a pas écrit depuis plusieurs années. Allez lire ça c’est d’la drogue pour les neurones en manque de jouissance.

À bientôt, m’en vais tirer mon lait.

Putains de Français

Ben oui! Je suis allée voir le dernier film de Xavier Dolan!

Xavier était beau dans ce film. Derrière sa caméra. Roooooarrrrr…

J’ai adoré. J’ai tellement braillé à la fin quand l’émotion des personnages culminait que c’est moi qui suis devenue le spectacle pour mon époux qui était juste à côté de moi et qui me regardait en rigolant. J’imagine que de son angle il devait assez bien voir la morve qui coulait abondamment de mon nez. J’avais juste une napkin râpeuse pour me moucher.

C’est un film sur l’incommunicabilité. N’allez pas voir si vous n’aimez pas les films lents. Allez voir si vous avez envie d’être surpris par un film vraiment différent. Différent parce que tourné presqu’exclusivement en gros plans. Et différent par le thème et la façon dont se développe l’intrigue… et par un dénouement qui ne se dénoue finalement jamais complètement.

Je vous invite à regarder cette entrevue dans laquelle on peut voir l’acteur principal s’écouter parler. On jouit avec lui de sa masturbation intellectuelle…. « c’est une parole moribonde qui au final n’est qu’une fuite, un masque… » mon doux qu’il perle bien! Et en bonus on assiste à l’interminable flatterie de Marion Cotillard à l’endroit de Xavier Dolan qui est assis à côté d’elle et tombe dans la lune à force d’inconfort. Ou peut-être que le débit de parole d’une extrême lenteur de Marion finit tout simplement par altérer l’état de conscience de Xavier. En tout cas, pour vous mettre en appétit avant d’aller dévorer le film :

http://www.allocine.fr/personne/fichepersonne-17367/interviews/?cmedia=19565119

 

image.jpg

9 mois plus tard

Allo guyyyyz (and guurlzz)

Ça fait longtemps que j’ai pas écrit et vous ne cessez de me demander d’écrire quelque chose. Vous avez besoin de mes mots.

C’est alors que Papi fit irruption dans la pièce :

« Diantre! » dit-il en roulant la pointe de sa moustache entre ses doigts. Puis il fit demi-tour et quitta les lieux en courant.

Que deviens-je et pourquoi-je? C’est bien ce que vous vous demandez, n’est-ce pas? Eh bien je suis toujours à l’emploi du CHUM, cela fera bientôt 9 mois que j’y travaille et je crois que l’accouchement approche. J’ai appris une nouvelle que je vous rapporte en exclusivité aujourd’hui ici sur mon blog concernant le futur CHUM. Le logiciel du futur dossier informatisé au CHUM va s’appeler Cristal Net… Oui oui, vous avez bien lu. Quelqu’un a trouvé que c’était une bonne idée de faire un jeu de mot avec crystal meth pour un logiciel utilisé dans un hôpital… Pour les quelques fans de Xavier Dolan qui seraient atterris sur ce blog par hasard et qui ne sont pas au fait de ce qui se passe sur cette terre à part ce qui concerne Xavier Dolan : le crystal meth est une drogue très puissante fabriquée par un certain Monsieur White (aussi appelé Heisenberg) qui porte un chapeau. Cette drogue détruit des vies et fait moisir des visages à un prix sérieusement compétitif comparativement aux autres drogues sur le marché.

il_340x270.553914598_pts0.jpg

J’ai eu un bel été. J’ai beaucoup travaillé, mais j’ai quand même trouvé le moyen de beaucoup jouer au frisbee, de me baigner et de faire du camping, tout ça en très très bonne compagnie, parce que j’ai d’excellents amis que j’adore.

Ces temps-ci je pense beaucoup à ma mère (qui est morte depuis 1an et demi). Et par hasard tout à l’heure je suis tombée sur les notes que j’avais prises suite à sa mort pour me souvenir des derniers moments. Et parmi ces notes, il y avait une histoire qu’elle a raconté deux fois dans les derniers mois. J’ai envie de vous la raconter.

Cette histoire concerne le petit Yves (oui ma mère était dans la cinquantaine alors dans ses histoires d’enfance, les enfants portaient des noms comme Yves, ou Jacques…). Le petit Yves devait avoir 4 ou 5 ans, je ne me souviens plus… il adorait sa doudou et la trainait partout où il allait (fans de Xavier Dolan : une doudou c’est une petite couverture qu’un enfant garde avec lui comme objet de réconfort). Mais la mère d’Yves trouvait qu’il commençait à être trop vieux pour ça, que ça lui donnait un p’tit air attardé et que ça ferait jaser les voisins. Alors un jour, pendant qu’il dormait, elle lui a enlevé sa doudou. Quand il s’est réveillé, elle lui a fait croire qu’il l’avait mangée dans son sommeil, et qu’elle serait en lui pour toujours. Plus tard dans la journée, la maman d’Yves l’a trouvé dans la cuisine avec un grand couteau tourné vers lui. Paniquée, elle lui a enlevé le couteau et lui a demandé pourquoi il faisait ça. C’est là qu’il lui a dit qu’il s’ennuyait trop de sa doudou et voulait aller la chercher dans son ventre. FIN.

Avez-vous compris la morale? Arrêtez de bullshiter vos enfants.

Sur ce je vous laisse, je m’en vais chasser Papi qui doit être en train de faire la guidoune sur le gazon en avant, après sa déclaration de tantôt… « foulez-fou m’épousser? » qu’il doit maintenant dire en battant des cils aux gentes dames qui viennent le flatter…

Bonne nuit xxxxxxxxxxx

P.S.: J’avoue que l’annonce à la télé de Mad Gab m’a beaucoup trop marquée il y a dix ans, et je ne cesse d’y faire référence alors que je suis probablement la seule à m’en souvenir. « Foulez-fou m’épousser » c’est une réplique de cette annonce. Désolée pour les perturbations que les dernières lignes de mon billet ont pu causer chez les plus fragiles d’entre vous.

 

RAP indy

Bonjour braves lectrices et lecteurs de mon blog

Avez-vous remarqué? Ya des bourgeons dans mon lilas!! Le soleil chante, les oiseaux brillent de mille feux, la construction bat son plein sur ma rue, le abeilles bizbillent à tout vent : le printemps est bel et bien arrivé! Il fait 10 sur le trottoir, et au moins 20 sur mon balcon. La saison de la bière en tenue légère est ouverte!

Pour fêter ça, j’ai écouté une obscure émission de radio pour amateurs de contenus marginaux hier. Pis j’ai gagné des billets pour un show de rap. J’ai appelé par pitié, quand l’animatrice a répété pour la Xe fois qu’elle faisait tirer des billets et qu’on n’avait qu’à appeler à la station pour les gagner. Quand elle m’a demandé mon nom, je me suis dit vite vite que ça serait drôle de dire un nom bidon, genre Madame Cho, Arti de mon prénom… mais j’ai rien trouvé sur le coup. Faque à défaut d’être assez vite pour inventer quelque chose sur le vif, j’ai décidé de dire que j’écrivais Perrier avec 3 R au milieu. P, E, R, R, R, I, E, R. J’ai trouvé ça bon. Faque à l’avenir je vais signer mon nom comme ça.

Si vous voulez assister au show de rap auquel je serai vendredi (22 avril), vous pouvez vous présenter pour 20h à La Risée sur Bélanger, c’est 20 piasses. On se dandinera ensemble, comme seuls les gangsta’ savent le faire.

Demain je commence à travailler de jour, c’est à dire que je recommence à vivre.

Ceux qui trouvent que j’écris pas assez souvent, je vous recommande chaudement un autre blog qui est presque aussi drôle que le mien.

http://noussommeslespopulaires.com/?tag=katherine

C’tune p’tite doune inconnue du nom de Katherine Levac qui l’écrit. Son dernier post date de janvier 2015… mais elle en a écrit plusieurs avant, faque ça devrait vous occuper pour quelques heures.

Tourlou!

Tu es vivant aujourd’hui, tu seras mort demain et encore plus après-demain

Coucou les coucous!!

Je suis busy busy busy ces temps-ci! Ouuuf! D’abord je donne beaucoup de temps au rhume. Le rhume est mon nouvel époux, on ne se lâche plus lui et moi depuis quelques semaines. Et je vous avoue ce coquin secret : on ne dort pas de la nuit (clin d’œil) … Sans blague ça fait trois rhumes en 2 mois, et ça faisait des années que j’en avais pas eu. Je crois que c’est le combo fatigue extrême/travailler sur une unité de pneumo où je me fais tousser dans le visage à journée longue.

Ensuite busy parce que j’ai trouvé une talle de tattoos temporaires super résistants aux intempéries chez Canadian tire, pis je passe du temps à y penser. Pis à m’en coller et décoller sur le corps. Je me suis découvert du même coup un intérêt pour les panthères entourées de feu.

panthere1 copy.jpg      panthere2.jpg

Je sème la terreur à l’hôpital avec mes tattoos… J’obtiens toutes sortes de faveurs grâce à mon look de criminelle.

Pis c’est pas parce que j’ai le rhume pis des tattoos que je dois pas continuer de me faire à manger! Faque je suis busy à cause de ça aussi, je me fais des repas.

Et là, ce soir… Je vais au MÉGA show des femmelettes! Ya quand même un bon 10% des lecteurs du blog qui y seront aussi. L’autre 90% vous viendrez le 4 avril.

Signé Charlotti « hell’s angel » Perrier

« Quand je serai ivre mort, faible et lamentable et que vous verrez mon corps rouler sous la table alors vous pourrez cesser vos chants qui raisonnent… mais en attendant jouez, jouez je l’ordonne!! » -Charli « mom Boucher » Aznavour

Humour grivois et autres joyaux de l’intellect

Lundi soir c’était le rendez-vous mensuel aux femmelettes. Faites pas comme si vous le saviez pas, je vous ai invité sur Facebook… J’avais la ferme intention de me souler la gueule pour célébrer mon unique sortie du mois (et pour oublier que je travaille comme un chien… ou un cheval de trait… j’espère populariser cette expression, les chevaux de trait ayant de très grosses jambes). Surtout que je savais que ça me couterait pas cher, avec le niveau de fatigue que j’ai atteint au fil des semaines… une demi bière allait suffire pour que je commence à halluciner. Faque c’est bière à la main, dans un état semi délirant, que je me suis délecté des blagues des femmelettes. Et de l’omelette invité. Oui il y avait un omelette prénommé Simon qui était invité. Une joyeuse brochette d’artistes qui laissa en bouche ce p’tit goût de revenez-y.

Après le spectacle, je me suis retrouvée à prendre une DEUXIÈME bière au bar avec une rappeuse qui m’a parlé de ses déboires dans le hood. Une fille bad ass avec des tattoos de larmes dans la face et un chandail oversize avec un gros chiffre dessus. J’avais peur un peu au début, peur de me faire gunner, ou de me faire entrainer dans la drogue et la prostitution. Mais vous savez comment c’est, il y a souvent un petit être vulnérable qui se cache dans les brutes épeurantes… il faut savoir regarder sans jugement pour apercevoir la fleur qui pousse dans la merde. La p’tite fille en robe rouge parmi les nazis. La crotte de fromage dans le party mix. Le p’tit bébé chat dans la rappeuse.

En trainant comme ça au bar, j’ai eu la chance de parler à quelques artistes des Femmelettes. J’étais impressionnée, vous l’imaginez bien. Avoir la chance comme ça de parler avec la culture. Vu que c’est les artistes qui font la culture. Là j’avais l’honneur d’écouter la culture se créer en direct au fil des conversations «  ouin faque c’est ça, c’t’esti là, yétait fin avec moi, toute allait ben, on passait des moments merveilleux ensemble, pis du jour au lendemain : il me crisse là. ». Je prenais frénétiquement des notes dans mon calepin, pour rien oublier.

Le mois prochain vous viendrez aux femmelettes pour qu’on se voèille enfin, ça fait mille ans qu’on s’est pas vu. C’est juste 15 piasses.

Mention spéciale pour Kat qui vient d’avoir un bébé… noir. La question qui nous vient naturellement en tête dans un cas comme celui là: Kat, as-tu déchiré?

12825443_10156925040330221_75782925_n.jpg

Afri, t’as un boutte de langue qui sort un peu. On te pardonne, t’as juste 2 mois.

Signé Charlotti « oiseau de nuit » Perrier

À la demande générale d’une personne…

Kossé qui peut ben se passer dans la vie palpitante de Charlotti ces temps-ci… ya une personne qui veut le savoir faque je vas vous le dire.

Commençons par quelque chose de drôle: mon chat va mourir, il fait de l’insuffisance rénale. Quand je le regarde je trouve qu’il fait pitié… comme quand je regarde n’importe qui dont le temps est compté. Tout à coup toutes ses volontés me semblent touchantes « c’est tout ce qu’il demande avant de mourir » que je me dis. Toi aussi des fois je te regarde comme ça… tu me touche. Surtout quand tu ris ou que tu mange quelque chose que tu trouve bon. Tu vas mourir.

À part ça je travaille comme un chien. Ou comme un cheval de trait. Ou comme une infirmière.Cheval-de-trait-Belge-Brabant.jpeg

Heureusement j’ai plein de bon monde qui travaille avec moi, pis on mange souvent du chocolat apporté par les anciens patients. Hier par contre il y a une préposée qui s’est fâchée contre moi de manière bien impudique dans le couloir. Elle criait presque. Et elle m’a boudé le reste de la soirée. Non Monique, on n’attachera pas un patient à son lit juste parce que tu le trouve fatiguant………………………. ????

Autre fait intéressant, ça fait plus d’une semaine que j’ai fait cuire de l’aiglefin chez nous pis ça sent comme si c’était hier… (grande respiration, air nostalgique) souvenirs souvenirs… On ne se lasse pas de sentir chez soi la douce effluve maritime d’un souper d’autrefois.

Quoi d’autre…. En fait rien. Le fait de travailler le soir a ruiné ma vie. Je n’arrive pas à dormir plus que 6h par nuit, et j’en ai besoin de dix (prononcé « disse »). Alors je passe mes journées dans un état de complète apathie, même quand je suis en congé.

Coudonc, quand est-ce que l’été arrive, que je puisse me plaindre en tenue légère?

Bon je m’en vais regarder dans le vide avec mes globes oculaires injectés de sang.

Salutations à l’acteur qui fait la voix de Ron Weasley dans Harry Potter, qui qu’il soit… (ah c’est Xavier Dolan? Quel étrange hasard…).

Signé Charlotti

 

 

 

Back on track… or not

Hello boys and girls! Remarquez-vous quelque chose de différent? non???? Je vous écris de mon vieux lap top de 2007… Pourquoi? Parce que le ciel m’est tombé sur la tête et mon beau lap top de 2014 faisait partie des dommages collatéraux.

Lundi le 11 janvier je recommençais à travailler au CHUM. J’ai démissionné deux fois du CHUM, c’est donc ma troisième embauche. Cette semaine a été tellement intense que j’ai l’impression que ça fait un mois que j’ai commencé. Je garderai certains détails (particulièrement croustillants) pour moi, mais disons que lundi fut une journée mémorable. Journée d’accueil au CHUM, j’ai fait faire ma carte d’identité et j’ai fait ma traditionnelle face de cul pour être certaine d’avoir honte de ma photo: j’ai toujours eu une face à chier sur mes cartes depuis que je suis infirmière. La semaine d’avant j’avais cumulé une substantielle dette de sommeil, pour 2 principales raisons: 1) un rhume/gastro super explosif avec quantités de selles liquides et morve, et 2) un stress de retour au travail qui se manifestait par la répétition en boucle d’une toune dans ma tête pendant toute la nuit. Donc j’avais vraiment une sale gueule au travail quand la semaine a commencé. Le soir je suis quand même allée voir un super spectacle avec ma date. C’était un spectacle des femmelettes… vous connaissez? C’était fucking bon, allez vous renseigner sur Facebook. En rentrant du show j’étais incroyablement fatiguée par exemple…. je me suis fait un NéoCitran extra chaud et j’ai ouvert mon ordi. Après avoir pris la première gorgée, j’ai tout échappé le contenu de ma tasse dans le clavier de l’ordi. 250ml de précieux nectar perdus en entier dans mon lap top… je n’ai pas réussi à en récupérer une seule goutte… ya fallu que je me lève pour m’en faire une autre tasse!!! Ah pis… mon lap top est scrap.

J’ai revu plein de collègues cette semaine, c’était vraiment cool. Et j’ai rencontré plein de nouvelles poulettes dans mon cours d’intégration. Ya une partie des poulettes qui avaient particulièrement beaucoup de questions pendant les cours, le genre de poulettes que je vais ignorer quand je vais les croiser dans les couloirs de l’hôpital. Pis yen avait d’autres qui étaient smatt. Oui j’ai dit smatt, il me semble que c’est le genre de chose que Michel Couillard de Watatatow dirait. RIP Michel.

image.jpeg

 

Une belle tête de vainqueur! Et certains reconnaîtront le look « mono boucle d’oreille » que j’ai moi même adopté ces dernières semaines.

Aujoud’hui (vendredi) c’était le dernier cours avant la VRAIE AFFAIRE. La semaine prochaine je commence le vrai travail sur mon unité, en fibrose kystique et pneumo. La journée aujourd’hui s’est terminée par un cours de prévention des infections avec une conseillère en prévention des infections. Elle m’a fait un gros « bonjour! » en arrivant et m’a dit qu’elle avait remarqué mon nom sur sa liste avant de commencer le cours. GROS malaise. Elle me parlait comme si on se connaissait mais j’avais aucune idée qui c’était. J’avais quand même la vague impression que son visage m’était familier. Elle m’a demandé des nouvelles, mais comme je ne savais pas d’où j’étais sensée la connaître, je ne savais pas par où commencer. Alors j’ai commencé en disant que j’avais démissionné en mai. Ensuite je lui ai fourni des informations au compte goutte, à la demande. Je ne sais même pas si ce que je disais était cohérent en bout de ligne, j’étais dans un tel état de désarroi. J’ai compris à la fin qu’on avait fait notre bac ensemble. Alors j’aurais normalement dû lui faire un bref résumé de ma carrière au lieu de commencer par la fin comme je l’ai fait. J’avais présumé à tort qu’on s’était connues au CHUM. Anyways, maintenant je la replace un peu. Sorry Claudia! Keep up the good work! Le pire c’est que ça m’arrive quand même régulièrement au CHUM. Il y a beaucoup de gens avec qui j’ai étudié dont je ne me souviens pas. C’est bizarre, je pensais que je connaissais tout le monde au bac. Apparemment pas. Mais le monde me connaît, ce qui donne lieu à des situations embarrassantes.

Pour vrai cette semaine a été dure. J’ai atteint le fond. Et bizarrement ça m’a mis dans un état de sur-excitation paradoxal… je suis vraiment d’excellente humeur ce soir!

J’espère que l’année 2016 commence bien pour vous! J’espère qu’on va se voir, qui que vous soyez… Aller prendre un bière peut-être?

Peace outtttt, mofos

Soupe… parce qu’il faut bien en parler

Hier j’avais un party de Noël avec mes nouveaux amis. Ben des nouveaux pis des vieux amis. Certains vieux que je voyais pu, que je revois. Certains vieux que je voyais pis que je continue à voir. Pis d’autres nouveaux que j’avais jamais vu pis que j’ai vu et revu quelques fois récemment. Je me suis fait un ennemi aussi. Je lui ai dit d’arrêter de m’antagoniser. Alors il s’est auto baptisé « Antigone », sans savoir que c’était le nom d’une fille dans la mythologie grecque, née de l’union incestueuse de Jocaste et Œdipe. Moi je le savais, évidemment, et je riais dans ma barbe qu’il se soit appelé lui-même comme ça. Wikipédia écrit que la famille d’Antigone l’aurait condamnée à une mort atroce sans époux, au terme d’une courte vie toute de malheur, d’errance et de déréliction.  An-TA-goniste, Antigone. T-A . Maintenant tu portes pour toujours le nom d’une fille morte jeune et malheureuse.

On se serait cru dans un vrai party de famille. D’abord il y avait du bon manger préparé par Vanessa qui a tout fait elle même sauf ce qu’elle a acheté. Et puis on a vécu toute la gamme des émotions. Il y a eu le bout troublant où notre ami nous a appris qu’un homme est venu frotter sa quéquette sur lui au travail. On a tous été soulagés de savoir qu’au moins il avait gardé ses pantalons montés au dessus du genou. S’il avait fallu que ses rotules soient exposées en plus, ça aurait été moins drôle disons… Il y a eu le bout émouvant où j’ai dit que j’étais tombée en amour avec une gagne d’amis. Je ne parlais pas d’eux, mais ils ont pensé que je parlais d’eux et c’était touchant. Il y a eu du drame quand Alex nous a appris à quel point ses cheveux étaient gras la plupart du temps. Ça a donné lieu à une discussion animée sur le degré de saleté capillaire tolérable en société. Tout le monde avait son opinion, et il va sans dire qu’il n’y a pas eu de consensus, c’est une question assez épineuse. Et comme dans tout party de famille ça prend le mononc un peu timbré, et Antigone a joué ce rôle parfaitement.

J’ai reçu du Père Noël un french de Xavier Dolan emballé dans un sac cadeau imbibé de café. Je le fais sécher sur ma commode, je veux bien choisir mon moment pour m’en servir.

Pour ceux qui s’inquiètent du fait que ma mère est morte et que c’est Noël et que c’est triste, je veux vous rassurer sur le fait que finalement je suis super busy cette semaine! Yé! J’ai quelque chose de prévu tous les jours, j’aurai pas le temps de penser à la mort.

J’ai battu mon record de temps pour la résolution du cube Rubik hier. 2min40. Je sais qu’yen a beaucoup qui vont dire que c’est pas si impressionnant, mais vu ma lenteur naturelle, c’est un temps qui est franchement pas pire.

Joyeuses fêtes tout le monde! Que le bonheur inonde votre demeure!

 

%d blogueurs aiment cette page :